Que mangent les coureurs du Tour de France?

Les différentes étapes du Tour de France sont un fardeau énorme pour le corps. Par conséquent, une bonne nutrition joue un rôle important à être en mesure de fonctionner à pleine capacité et se régénérer rapidement. Dans quelle mesure peut influencer l`étape de montagne sur les réserves devient évidente lorsque l’on compare la consommation moyenne de calories lorsque le cycliste monte en plain, ou par change dans les montagnes. Sur le terrain plat il consomme en moyenne 6000 calories par jour; pendant l’étape de montagne c´est sont 8000 kcal ou plus que son corps brûle.

Quelle est la raison? En plain les cyclistes sont généralement plus rapides sur la route et peuvent trouver une certaine protection dans le peloton, ce qui signifie qu’ils doivent dépenser moins d’énergie. D’autre part, dans les montagnes, ils ont besoin d’énergie sur une longue période de temps. Ainsi, la consommation de calories dépasse rapidement.

C’est pourquoi nous nous demandons: comment les professionnels se nourrissent-ils pour qu’ils ont l’énergie nécessaire chaque jour?

Quand il s’agit de se préparer avant une nouvelle étape, l’estomac doit être rempli du matin. Par conséquent, le premier repas est le plus important de la journée.

Environ trois heures avant le début de chaque étape commence une réel gloutonnerie. Pour le petit-déjeuner, il y a: du pain, du fromage, du jambon, de la confiture, du miel, du muesli, de l’avoine, des crêpes, des gaufres, des yaourts et des fruits. Ensuite, le menu principal avec des pommes de terre, des pâtes, du riz et des œufs sous différentes formes: omelettes, œufs durs, des œufs au plat, œufs brouillés, etc., etc Plus grand est le cuisinier, plue varié et appétissant repas peut présenter avec tous ces aliments.

Juste avant le début, le coureur consomme encore des barres énergétiques. Pendant la course, il y a deux répas supplémentaires avec un morceau de pâté, des biscuits ou des joints d’énergie. Tant qu’une étape avec la grande chaleur, boivent les cyclistes à 20 bidons. Chaque heure ils devrait fournir environ 60 g de glucides avec suffisamment de liquide (0,7-2L). Si le coureur a faim ou soif, c’est dangereux.

En finale, ils ont fourni encore une canette de Coca-Cola. Le mélange du sucre de caféine est une charge d’énergie immédiate, mais les effets disparaissent tout aussi rapidement.

A l’arrivée, le personnel leur offrent les boissons de récupération avec teneur élevée en protéines et en glucides.

Au retour à l’hôtel avant que les cyclistes donnent un massage, ils mangent de nouveau muesli, des céréales et des bananes.

Le soir: la récompense réelle après une longue et fatigante journée se présente sous la forme de dîner quand les cyclistes savent se détendre. Un repas de quatre plats avec des pâtes, pommes de terre, du poisson, de petites quantités de viande, généralement du poulet et des légumes contiennent principalement des glucides.

Et avant d’éteindre la lumière il peuvent se donner, en secret, le goût du péché: le chocolat. Dieu!

Author: lejamonespagnolpatanegra

Share This Post On
Real Time Web Analytics